guerir l'enfant intérieur
Gestion émotionnelle

Guérir l’enfant intérieur

Pourquoi guérir notre enfant intérieur ?

Un des sujets fondamental de la guérison et du développement personnel est la prise en charge de notre enfant intérieur. Guérir les blessures, traumatismes & formatages (pensées parasites) que l’on se traine depuis notre enfance. Ce sont ces formatages qui nous conditionnent à réagir d’une certaine manière à une situation donnée.

Bien souvent lorsque l’on a grandi dans une famille dysfonctionelle ou que l’on n’a pas vraiment connu de modèle parental, on s’adapte et on met en place des stratégies d’adaptation. Celles-ci héritées d’un modèle pas forcément sain ou stable. Ces réactions peuvent se manifester de bien des manières mais en général elles nous enferment dans des schémas relationnels répétitifs & une mauvaise estime de nous-mêmes.

Cela peut aller de la simple remise en question (négative), au rabaissement interne, en passant par la difficulté à trouver sa place… Des émotions décuplées et une incapacité à les gérer lors de situations parfois complètement banales. Situation banale ou action/réflexion innocente de notre interlocuteur et le système s’emballe, la réaction est souvent inadaptée. On se met sur la défensive et c’est l’explosion. Les émotions prennent le dessus, on n’est plus capable de prendre le recul nécessaire et c’est le drame, la dispute, la crise de larmes voire un épisode dépressif. Cela peut également se traduire par de la difficulté à poser des limites, l’acceptation de comportements inacceptables, le fait de se mettre en danger, de l’auto-destruction, des addictions etc.

C’est à nous en tant qu’adulte de prendre nos responsabilités vis-à-vis de nous-mêmes

Guérir l’enfant intérieur est une étape primordiale de notre cheminement, je vous en parle souvent mais il faut revenir à l’être intérieur profond (l’âme). Se connaître soi-même en mettant de côté ce que les autres (nos parents) perçoivent de nous, ce qu’ils ont attendu de nous. Sortir des schémas établis par notre conditionnement familial. Il ne s’agit pas de blâmer nos parents qui ont certainement fait de leur mieux, toutefois dans certains cas extrêmes de maltraitance, certains d’entre nous se doivent de se protéger à l’âge adulte en coupant les ponts ou en prenant leurs distances. Quoi qu’il en soit, c’est à nous en tant qu’adulte de prendre nos responsabilités vis-à-vis de nous-mêmes. Nous avons les moyens et la possibilité de transcender ces mauvaises habitudes qui nous freinent dans notre évolution. Il faut pardonner quand on se sent prêt, se pardonner à soi-même et laisser le passé derrière nous pour enfin construire la vie que l’on mérite.

Bien souvent on trouve notre schéma réactif dans l’enfance, en réponse à une situation qui a été plus ou moins bien gérée, ou dans la reproduction du modèle parental que l’on a connu. Si par exemple on a vécu une (ou plusieurs) situation de frustration dans l’enfance et que notre colère et notre tristesse n’ont pas été considérées, que l’on nous a demandé de nous taire sans autres explications on aura tendance à se dire que l’on n’est pas important, que nos envies ne sont pas prises en compte et que cela ne sert à rien de les exprimer.

À l’âge adulte, lorsque nous serons frustrés par une réminiscence de la même source de frustration, nous serons peut-être amenés à nous renfermer et à nous isoler lorsqu’il s’agira d’exprimer une envie, un besoin. Pensant que nous sommes alors condamnés à faire l’expérience de la souffrance, de la colère et de la tristesse, nous préférons prendre les devants. De la même manière lorsque l’on a été contrôlé en permanence par l’autorité parentale, de quelle manière exprimer ses besoins de manière correcte ?

Quoi qu’il en soit il y a un refoulement des émotions ou une sur-réaction. Comment exprimer ses émotions sainement lorsque l’on ne nous a pas appris à le faire ? Ou bien que notre schéma parental frise la crise d’hystérie parfois jusqu’à la violence ? Ou encore la soumission & le déni sa propre personne… C’est un sujet vaste et il y a une multitude de schémas possibles.

Il va nous falloir nous re-parenter, reprendre l’éducation de notre enfant intérieur en main !

Dans tous les cas… Il va nous falloir nous re-parenter, reprendre l’éducation de notre enfant intérieur en main ! C’est un travail qui demande une attention bien particulière, de chaque instant, mais vous le méritez ! Vous méritez de vous donner ces bases de communication, cet amour, cette attention qui vous a manquée. Il y a bien évidemment des réactions qui seront plus faciles à modifier que d’autres, tout dépend de la problématique profonde inhérente à chacun mais tout n’est pas perdu et avec un peu d’effort vous constaterez rapidement le changement en vous & autour de vous.

C’est un travail que vous pouvez faire grâce aux méditations, à l’hypnose, aux affirmations positives et bien d’autres techniques. Vous retrouverez sur mon podcast des épisodes pour vous y aider. J’étofferai avec le temps. Retrouvez le premier épisode ‘Je suis important’ de la série ‘Guérir l’enfant intérieur’ sur Apple Podcast & sur Soundcloud.

N’hésitez pas à commenter si vous avez aimé, et à me rejoindre sur les réseaux sociaux pour échanger !

Céline

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *