Comment faire face au harcèlement
Gestion émotionnelle

Comment faire face au Harcèlement Scolaire?

+1

Cet article a été écrit pour aider les victimes de Harcèlement scolaire mais je pense que si vous vivez une situation de Harcèlement que ce soit à la maison ou au travail, certains conseils pourront certainement vous aider!

Le harcèlement scolaire n’est pas un phénomène nouveau mais il tend à devenir plus virulent du fait de la possibilité de transmettre et partager des informations sur les réseaux sociaux. D’une ère où il était confiné dans les cours de récréation il se propage désormais à grande vitesse jusque dans nos foyers, ce qui peut avoir des effets d’autant plus dévastateurs pour les victimes qui ont l’impression qu’elles ne s’en sortiront jamais. Le point sur un phénomène destructeur & dont la violence n’est plus à démontrer.

Comment se manifeste le Harcèlement ?

Le harcèlement se manifeste de différentes manières (n’hésitez pas à m’écrire pour m’en soumettre d’autres)

– Remarques deplacées, dévalorisation

– Critique Permanente ou occasionnelle et non constructive

– Remarque sur l’apparence physique

– Geste deplacé, violent, aggressions

– Circulation de rumeurs (vraies ou fausses)

– Mise en ligne de photos ou videos sur internet et les réseaux

– Diffusions de propos sur vous, vos conversations privées (+ médias) dans des groupes de chat

– Surnoms, Insultes,  attitude rabaissante & humiliation(s)

– Menace à votre encontre ou à l’encontre de votre famille, Tactiques d’intimidation

– Vols & minimisation de ceux-ci, racket

Qu’il s’agisse d’une personne ou d’un groupe c’est quand même du harcèlement. 

Victime de harcèlement ?

Tout d’abord si vous avez conscience que vous en êtes victime, sachez que vous n’avez pas à en avoir honte. Ceux qui doivent avoir honte sont ceux qui font preuve de violence qu’elle soit verbale, mentale ou physique car il n’est pas normal d’agir de la sorte! Point final!

Ne trouvez pas d’excuses à vos harceleurs, aucune façon d’être ou façon d’agir ne mérite un acharnement contre vous. Il ne faut plus minimiser ce que vous traversez, PERSONNE ne mérite de vivre ce que vous vivez au quotidien. 

Cela demande une grande force et une grande énergie, vivre avec la peur au quotidien n’est pas une chose facile et demande beaucoup de ressources, prenez conscience de votre courage mais ne tâchez pas d’être surhumain. Lorsque vous vivez dans un environnement toxique et parfois dangereux, votre corps et votre esprit peuvent se mettre en mode survie, et cela est usant à la longue. Le but de la vie, c’est de vivre et kiffer pas de survivre, surtout pas quand on commence a peine sa vie. 

Les violences peuvent revêtir de nombreuses formes, ce n’est pas parce que vous ne vous faites pas frapper que vous n’en êtes pas victime.  Et ce n’est pas parce que cela vous arrive que vous êtes faible. Bien au contraire.

Sachez que vous êtes extrèmement courageux, mais que vous avez le droit de recevoir de l’amour et du soutien, vous le méritez, vous êtes importants ! Vous méritez que l’on vous aide et que l’on prenne soin de vous! Que l’on vous aide à avancer, à vous construire & à vous reconstruire. Il est temps de faire un pas en avant et de dire stop… Je compte sur vous, je crois en vous, il ne faut rien lâcher!

N’hésitez pas à partager cet article avec vos parents si vous en ressentez le besoin. 

L’impact du harcèlement

Le harcèlement peut vous impacter de diverses manières et à divers degrés d’intensité, c’est pourquoi il est important de ne pas rester seul, sans soutien. 

Il se peut que vous vous sentiez coupable & que vous ayez honte de ce qui vous arrive, pensant pour x ou y raisons que vous l’avez mérité, vos harceleurs peuvent aussi vous mettre cette pensée en-tête, rappelez-vous que vous qu’en aucun cas vous ne méritez cela!

Cela joue sur votre confiance en vous & votre moral, car vous avez le sentiment de ne pas être capable de vous défendre, les attaques à répétition vous laisse penser que vous êtes faibles et les mots de vos harceleurs résonnent dans votre tête. Rappelez-vous que vous vous connaissez mieux que personne, et seul vous savez ce que vous pensez. Ne laissez plus les mots méchants de vos harceleurs vous perturber. 

Vous pourriez avoir envie de fuir ou d’en finir avec la vie, dans la situation que vous vivez vous êtes en mode survie. Ce que vous vivez est difficile, vous avez besoin d’aide, de soutien et de compassion! Cependant personne ne devinera ce que vous vivez si vous n’en parlez pas & vous devez faire ce premier pas difficile de demander de l’aide, dirigez-vous vers des personnes de confiance & capable de vous prendre en main! Vous-en êtes capable je crois en vous.

Vous ressentez surement un lot d’émotions que vous avez du mal à identifier, une partie de vous aimerait que tout aille bien, quand une autre partie de vous ressent beaucoup de colère, de violence et de haine. Encore une fois, tout ceci est normal, poser des mots sur ce que vous ressentez peut vous aider a avancer au quotidien. N’hésitez pas à télécharger le journal émotionnel qui se trouve dans la barre d’outils ci-contre, cela peut vous aider à verbaliser vos ressentis. La thérapie peut aussi vous aider c’est pourquoi encore une fois il est important de faire la lumière sur votre situation. 

Vous avez envie et besoin d’être seul. Vous vous isoler de plus en plus.  Il est normal d’avoir besoin de passer du temps seuls de temps en temps pour se ressourcer, faire le point et se retrouver… Mais avoir une vie sociale est une partie importante de la vie, vous pouvez encore vivre de belles choses avec des gens de cercles différents, avec des comportements et mentalités différentes. Tout le monde n’est pas comme vos harceleurs, il y a de belles personnes sur terre et vous méritez de les rencontrer. 

Vos résultats scolaires sont peut-être affectés? En effet il peut etre difficile de se concentrer car vous pouvez ressasser les évènements passés et être sur vos gardes quant au prochain conflit, au prochain coup qui émergera… Votre environnement ne vous apporte pas satisfaction et n’est pas assez sain et serein pour vous permettre d’étudier, ce qui est compréhensible. Cependant afin de vous sortir de là il vous faut être capable de réussir dans ce domaine, c’est votre porte de sortie. Vous êtes la personne la plus importante pour vous, et vous voulez vous en sortir, alors investissez votre énergie dans vos études & non plus dans ceux qui vous font du mal…

Si vous vous retrouvez dans ces mots, dans cet article continuez la lecture de celui-ci et rendez-vous dans la section Procédures et Ressources pour plus d’informations quant à la démarche à suivre pour aller de l’avant et en fini avec cette situation qui vous pourrit la vie. 

Comment s’en sortir ?

Il peut être difficile pour certains de le verbaliser mais aussi d’en référer à un adulte car selon votre environnement scolaire ou familial vous pouvez avoir peur de plusieurs choses (et c’est normal) :

  • Que l’on ne vous croit pas
  • Qu’on pense que vous en faites trop
  • Vous ne voulez pas faire de peine à vos parents ou vos tuteurs
  • Vous avez honte 
  • Vous avez peur que l’on rejette la faute sur vous
  • Vous avez peur des représailles
  • Vous avez peur de ce que cela va entrainer et de la réaction de vos interlocuteurs

Dans un premier temps tâchez de balayer toutes ces idées car elles ne s’avèreront peut-être pas vraies. Comment le savoir tant que vous n’avez pas essayé d’en parler. Il est tout à fait normal d’appréhender, mais il est plus facile de s’en sortir lorsque l’on est bien entouré, alors ne restez pas seul face dans cette situation destructrice. Je vous rappelle que toute personne a le droit de recevoir de l’aide et de l’amour et vous n’en faites pas exception. 

J’ai conscience qu’il peut être difficile de trouver quelqu’un de confiance à qui s’adresser, car certains sont aussi victimes de violences émotionnelles, physiques ou verbales à la maison, ce qui peut aussi laisser penser à ces derniers qu’il est normal de se faire maltraiter, mal parler ou malmener. Si cela est votre cas je vous assure que non ce n’est pas normal! 

Si vous n’avez personne à qui parler à la maison, adressez-vous discrètement à un professeur, un voisin, un adulte qui vous apprécie et qui saura agir à vos côtés pour vous protéger et vous guider. Vous n’avez pas à avoir honte mais agir discrètement vous pemettra de vous protéger si vous êtes victime de menaces. 

Si vous avez la possibilité de le faire, adressez-vous à vos parents & n’hésitez pas à déposer plainte contre vos harceleurs. 

Procédures et ressources

Je n’ai pas une grande connaissance des procédures et comme chaque cas est différent, il serait judicieux de vous rapprocher d’associations ou de personnes qui ont vécu la même chose que vous. 

Voici deux liens vers les ressources (excellentes) diffusées par l’état pour en savoir plus sur la procédure à suivre :

Service public – Procédures & Conseils

Education.gouv – Non au Harcèlement! Que faire?

Si vous n’arrivez pas à parler à quelqu’un de votre entourage ou que vous ne savez pas comment vous y prendre voici deux numéros qui pourrons vous aider dans ce moment difficile.

J’ai également crée un épisode du podcast spécialement pour vous, afin de vous booster & de vous redonner du courage pour aller de l’avant & demander de l’aide!

Cliquez pour écouter sur SoundCloud

Enfin je vous informe qu’au fur et a mesure que votre vie évolue, elle sera plus complète et différente de ce que vous traversez en ce moment. Quand on vit un instant difficile on a tendance à penser que sa vie est foutue, on a du mal à voir l’avenir, à croire que les choses peuvent s’arranger. Et pourtant, dans la vie tout à un début et une fin. L’école a une fin, l’adolescence, l’enfance à une fin… Vous pouvez choisir d’être qui vous voulez, de devenir la personne que vous rêvez d’être. En prenant les choses en main vous faites un pas sur ce chemin et même si cela prend un peu de temps vous avez la possibilité de vous reconstruire et tout ira bien. Tout sera bientôt fini! 

Se protéger et se reconstruire

Si vous en avez la possibilité et selon votre situation familiale & l’ampleur de ce que vous avez vécu vous pouvez (& devriez) :

  • Vous confiez à un professionnel compétent pour vous aider à vous reconstruire & à guérir du traumatisme que vous avez vécu
  • Supprimer tous vos réseaux et vous créer de nouvelles pages (privées) en changeant de pseudo et en évitant de mettre votre photo en profil
  • Changer de numéro de téléphone, d’adresse email et supprimer vos contacts afin que vous ne soyez pas suggéré en amis sur les réseaux avec certains anciens camarades de classe
  • Supprimer tous vos réseaux et vous créer de nouvelles pages (privées) en changeant de pseudo et en évitant de mettre votre photo en profil
  • Essayez de ne pas ajouter d’anciennes connaissances ni dans votre répertoire, ni dans vos amis/followers au moins le temps de vous recentrer sur vous-même et de recommencer votre nouvelle vie tranquillement et sereinement.
  • Dans certains cas : Changer d’établissement et même de ville (bien entendu selon aussi les disponibilités & ressources de vos parents).
  • Dans le cas d’un déménagement, évoquez une mutation professionnelle de vos parents si vous ne voulez pas parler de ce qui vous est arrivé, ce n’est pas avoir honte de votre situation mais vous avez peut être envie de repartir à zéro sans que l’on vous colle une étiquette. N’hésitez pas non plus à en discuter avec vos parents & à ajuster votre discours avec le leur.  

Parents

Elever un enfant n’a jamais été une chose facile et il n’ y pas de mode d’emploi, chaque enfant est un être humain à part entière avec sa personnalité, son histoire & son vécu personnel. Malheureusement s’il choisit de ne pas partager certaines informations avec vous, vous ne pouvez pas deviner qu’il traverse un épisode difficile qu’il s’agisse de harcèlement scolaire ou autre… Essayez tant bien que mal de ne pas trop culpabiliser mais concentrez-vous sur ce qui est en votre pouvoir. 

Voici quelques idées pour vous aider à faire face à la situation : 

  • Observez vos enfants et soyez alertés lors de changements de comportements
  • Prenez au sérieux les choses que vous rapporte votre enfant et faites preuve d’un soutien inconditionnel et de compassion.
  • Laissez une porte ouverte au dialogue, communiquez, posez des questions ouvertes à vos enfants. Restez doux & évitez de vous énervez s’ils ont du mal à s’exprimer. Ne forcez rien. C’est aussi en fonction de votre enfant donc à vous de jaugez… 
  • Fournissez à vos enfants un accès a une ressource d’aide psychologique, ils n’arrivent peut être pas à se confier à vous mais un professionnel saura comment s’y prendre et l’aider à y voir plus clair. 
  • Notez et gardez toute trace de chaque évènement dont votre enfant est victime si possible détaillé (captures d’écrans, photos, récits, communications verbales etc). Constituez un dossier que vous pourrez présenter aux autorités compétentes lorsque vous en aurez l’occasion ou le besoin (notamment lorsque l’on remettra votre parole en doute).
  • Si votre enfant est  victime d’un harcèlement caractérisé, ne vous laissez pas influencer par les autres qui minimisent la situation. Faites tout ce qui est en votre pouvoir pour le protéger. Mains courantes, dépôts de plaintes. Même si cela implique de le retirer de son établissement le temps de trouver une autre solution. Il y a plein d’écoles mais vous n’avez qu’un seul enfant & sa sécurité doit être votre priorité.
  • Contactez des associations spécialisées, elles vous aideront en ce qui concerne les démarches a suivre, aussi bien psychologiques (pour vous & votre enfant) mais aussi en ce qui concerne les démarches administratives.
  • Apprenez a vos enfants à se défendre! La violence ne résoud pas tout mais se taire et encaisser à tout bout de champs non plus! De plus cela peut -être devastateur pour l’estime de soi & par extension la confiance en soi. Inscrivez les à des cours d’auto défense, ou à un sport de combat pour booster leur confiance en eux. Ne vous inquiétez pas, la mentalité inculquée dans les centres est généralement très saine et ils ne poussent pas les gens à se battre mais plutôt à prendre conscience de la force qu’ils ont en eux. Cependant s’il leur arrive de se retrouver dans une situation délicate ils auront toujours quelques notions pour se défendre physiquement. 
  • Montrez à votre enfant que vous êtes là pour lui et que vous faites tout pour le sortir de cette situation et le protéger. Il est important pour lui de comprendre comment ça se passe quand on vit une injustice, cela lui donne le ton pour sa future vie d’adulte. 
  • Comme il se peut qu’il soit isolé, partagez des moments et des activités d’intérieur et d’extérieur qui lui font plaisir. Soyez l’ami qu’il ne peut avoir en ce moment. 
  • Essayez de trouver quelque chose qui le passionne & encouragez-le à suivre sa passion
  • Si vous changez de ville ou de vie suite à cet incident, tâchez de ne pas vous étaler quant à ce qui a pu se passer précedemment. Notamment lorsque vous vous confiez à certains professeurs ou parent d’élèves dans lesquels vous n’avez pas 100% confiance. Malheureusement certains détails pourraient leur échapper & être connu et su par les autres élèves et potentiellement recréer la situation précédemment existante.  
  • A tout moment rappelez-vous et rappelez-lui que l’école est un passage dans sa vie, que  

Enfin avant tout courage, car ce que vous vivez n’est pas facile. Vous faites probablement face à de nombreuses émotions difficiles à gérer en plus des complications administratives etc. mais une fois les choses prise en mains, vous vous sentirez plus léger et confiant quant à l’avenir. Tout ceci ne sera bientôt plus qu’un mauvais souvenir et vos liens avec votre enfant ne s’en trouveront que renforcés. 

Témoignages

Si vous avez vécu cette situation & que vous vous en êtes sorti, n’hésitez pas à témoigner dans les commentaires ci-dessous pour évoquer votre histoire, votre reconstruction, les choses qui vous y ont aidées et l’évolution de votre situation. Cela aidera beaucoup les futurs lecteurs de cet article, merci de votre aide. 

+1

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *