japprendsalacherprise
Gestion émotionnelle

Lâcher prise

Relâcher les tensions & laisser aller les pensées obsessionnelles, parasites & négatives

Vous l’aurez remarqué c’est souvent lorsque l’on ne pense plus à une situation qui nous rendait dingue deux jours avant, que tout se débloque. Un ex qui revient quand on ne s’y attend pas. Une grossesse qui démarre inopinément après 5 ans de tentatives acharnées. Pourquoi ? Parce qu’on s’est dit, bon je laisse tomber (version saoulé) ou tout simplement qu’on a zappé (version l’eau a coulé sous les ponts). En bref, on a lâché prise.

Cela peut concerner les tâches de la vie quotidienne, les contraintes professionnelles… On veut finir, on doit finir, on a l’impression que l’on doit tout faire en même temps. On nous met la pression, mais bien plus souvent on se met la pression !

Dans la vie personnelle, lorsque nous vivons un conflit ou une situation qui ne nous convient pas, on a tendance à cogiter, à ressasser. Tout cela au profit de quelque chose de bien plus important  (de plus positif en tout cas) que l’on aurait pu faire ou que l’on aurait pu faire en totale conscience (en étant présent a 100%).  Mais voilà notre mental nous rattrape, on est en mode automatique, la tête dans le guidon. Les mots que l’on aurait dû dire, les choses que l’on aurait pu faire, l’interprétation des paroles de quelqu’un etc…  L’attente d’un appel ou d’un message.

Ce mode de pensée et de réaction, nous demande une grande quantité d’énergie. Énergie dépensée …. Pour rien ! Pour rien, car ce n’est pas avec notre mental que nous pourrons refaire une situation ou la modifier. En tout cas pas de cette manière. On reviendra là-dessus prochainement, mais le sujet de cet article c’est le lâcher prise, laisser aller ces pensées obsessionnelles néfastes.

Plus facile à dire qu’a faire, mais comme tout avec un peu d’entrainement… On y arrive. A mon avis il est important de prendre conscience des éléments suivants :

  • En restant dans des pensées négatives, je suis dans le contrôle, et le contrôle c’est bien mais pas tout le temps. Le contrôle c’est ce qui nous permet de rester maitre d’une situation, et bien souvent on l’utilise en réaction à la peur, en mode défensif. Le problème c’est que dans la situation il n’y a pas que moi, et je ne peux pas maitriser les réactions et les pensées des autres. Donc j’aurais beau tourner et retourner la situation tout seul dans ma tête ce n’est pas de cette façon que je résoudrai la situation. Je vous invite à télécharger le journal émotionnel qui vous aidera à reparamétrer vos pensées.
  • En restant dans mes pensées obsessionnelles, souvent je ne suis pas là a 100%. Je ne suis pas dans mon projet, ma conversation, ma tâche à 100%, je ne suis pas dans le moment présent… Je crée donc une tension permanente dans mon corps car je me projette dans une situation de crise (colère, attaque, stress) en permanence.
  • Lorsque je suis dans cet état de tension, de sur-focalisation, je ne vois plus ce qu’il y a autour de moi, je peux rester fermé sur moi-même, sur l’extérieur. Je passe potentiellement à côté de belles opportunités. Je refuse des choses qui pourraient me faire du bien, ou tout simplement des choses que j’ai à faire mais pour lesquelles je n’ai plus l’énergie nécessaire. Mon mental prend cette énergie et je ne l’utilise plus à bon escient, de ce fait je suis moins productif et je me mets en situation de surchauffe.
  • Quand j’attends un retour extérieur qui n’arrive pas, je me mets dans une position d’attente. Cela revient à mettre l’autre dans une position de force, car je n’ai que la personne ou la situation en tête. Je lui donne trop de pouvoir sur moi, dans l’attente d’une réaction ou d’une action qui ne viendra peut-être pas. Mon estime de moi en prend de nouveau un coup, ma confiance en moi en est affectée.
  • Je génère des blocages, car plus je suis en tension moins l’énergie que je produis vibre et fluctue librement. En créant cette tension, je ne fais que renforcer ces blocages, à la manière d’une onde qui serait coupée en deux, l’énergie négative stagnante et bloquant toute réceptivité. Lorsque je lâche prise l’onde se déploie à nouveau sur sa plus haute fréquence et je permets à la situation d’évoluer en douceur. Je relance la connectivité.

On peut donc lâcher prise de manière consciente et quand on se surprend a tourner en rond dans sa tête, on se reprend et on se dit, “tiens est-ce que je ne pourrai pas utiliser ce temps de manière différente ?” Lâcher prise, c’est accepter de se donner du temps pour soi, prendre le temps de se donner de l’amour plutôt que de se donner des tensions. Prendre le temps de faire des choses que l’on aime, de lire un livre oublié dans un coin, passer du temps de jeu avec ses enfants, tout simplement être dans le moment présent !

J’espère que ces quelques conseils vous aideront, j’ai enregistré les affirmations positives correspondantes, vous pouvez les écouter lorsque vous vous sentirez dans une telle situation.

Le podcast “Avale ta pilule – Episode 3 – Lâcher prise” à écouter sur

Et toutes les plateformes de streaming audio…

Comme d’habitude n’hésitez pas à commenter, à partager, à aimer et à vous abonner si vous avez aimé, c’est toujours très encourageant pour moi. Merci de votre soutien !

Celine

6 Comments

  • JP

    Ca me parle vraiment tout ce que vous dites sur le lâcher prise et le moment présent mais moi j ai 60 ans et vous presque la moitié ?
    Belle maturité bravo

    • Celine

      Bonjour, JP. Merci pour votre commentaire, ça me touche beaucoup! Je suis contente de pouvoir partager et il n’est jamais trop tard pour se reconditionner. Je vous envoie plein de lumière pour votre cheminement!

  • Christine

    Oh ! Comme je suis contente, je viens de lire votre article et “lâcher prise…. prendre du temps pour se donner de l amour” et juste avant, je suis allée voir sur une de mes étagères, je ne me rappelais plus que j avais acheté une rose éternelle, rose pâle, dans un joli un petit pot transparent…. je viens de la nettoyer, d en prendre soin, je l avais acheté il y a deux ans pour me faire plaisir….et du coup, en prenant soin d elle, c’est comme si je m étais donné de la bienveillance, je suis apaisée. D autant plus que ce matin, en faisant ma méditation, j ai eu un flash m indiquant qu’il y avait quelque chose de rose sur cette étagère que je mettais à sa juste place! Merci beaucoup pour cet article !

    • Celine

      Merci Christine pour votre beau commentaire. Je suis ravie d’avoir l’opportunité de partager avec vous. Je vous souhaite plein de lumière et de bonheur sur votre chemin. Céline

    • Celine

      Bonjour Séverine et merci pour votre commentaire. Je suis très touchée a mon tour par votre commentaire mais ravie d’apprendre que vous sortez de cette situation difficile, continuez bien de pratiquer ce qui a fonctionné. Je vous envoie plein de lumière et de chaleur. Céline

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *